Mairie de Ramonville Saint-Agne - Place Charles de Gaulle - BP 82486 - 31524 Ramonville Saint-Agne CEDEX - 05-61-75-21-21 - Mentions légales

Enfance Jeunesse

Parcourir > Accueil du site / Enfance Jeunesse / Restauration scolaire

imprimer Imprimer  / Taille du texte : diminuer Diminuer   augmenter Augmenter

À la chasse au gaspillage

** Vous consultez actuellement un article archivé **

 À la chasse au gaspillage

Une campagne de pesée des déchets pour sensibiliser les enfants au gaspillage alimentaire s’est déroulée dans les cinq restaurants scolaires de Ramonville entre le 9 et le 17 janvier 2017, en partenariat avec le Sicoval et l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe).

[Reportage dans le groupe scolaire Angela Davis]

« On fait attention parce que la dame des poubelles va venir », prévient Sarah, 10 ans. La restauration municipale et les Alaé ont en effet répondu positivement à l’appel à projet de lutte contre le gaspillage alimentaire, lancé en 2016 par le Sicoval.

Mais de quoi s’agit-il ?

« À la fin du repas, on pèse nos déchets et on voit combien on a gaspillé », explique Maïssa, 9 ans. Sur la table à l’entrée, trône en effet une magnifique balance aux côtés de barquettes étiquetées « Déchets non recyclables », « Les restes de mon dessert », « de mon plat principal », etc.
Au milieu des convives, une poubelle de table reste quasiment vide, malgré la poêlée de légumes, pas toujours au goût des enfants… Un responsable est désigné par les animateurs pour aller la vider à chaque étape du repas dans la barquette adéquate de l’entrée, avant qu’un adulte en pèse son contenu et note son poids sur un formulaire. Après le service, Alain Dussert, agent de restauration, comptabilise séparément les « déchets assiette » des enfants et les « plats entiers non touchés » en vue de retravailler sur les quantités proposées.

Une machine bien huilée, des gestes naturels…



Adultes et enfants semblent totalement convaincus. « Y’a des gens qui meurent de faim », justifie Annah, 10 ans. « On tuera moins d’animaux et on protégera la planète », renchérie Lucie. Eva conclut enfin qu’« on économise de l’argent et du temps de préparation ». Tout est dit. « Ce type d’action plaît beaucoup aux enfants qui sont déjà très sensibilisés à la qualité alimentaire et au recyclage par l’Alaé et les maîtresses », conclut Sylvain Ducos, animateur à Ramonville depuis 7 ans.

LES CHIFFRES
Repas du 17 janvier 2017 220 enfants prévus - 205 présents

  • Entrées :
    • « jeté » : 1,5 g/enf. ;
    • « retour » : 13,7 g/enf.
  • Légumes :
    • « jeté » : 9,1 g/enf. ;
    • « retour » : 16,7 g/enf.
  • Viande :
    • « jeté » : 6 g/enf. ;
    • « retour » : 16,7 g/enf.
  • Dessert :
    • « jeté » : 1 g/enf. ;
    • « retour » : 3 faisselles
  • Pain :
    • « jeté » : 3,6 g/enf. ;
    • « retour » : 7 petits pains (à congeler)

Publié le 26 janvier 2017, mis a jour le 28 février 2017

Haut de page Retour haut de page
Partager :