Mairie de Ramonville Saint-Agne - Place Charles de Gaulle - BP 82486 - 31524 Ramonville Saint-Agne CEDEX - 05-61-75-21-21 - Mentions légales

Urbanisme Environnement

Parcourir > Accueil du site / Urbanisme Environnement / Aménagements et projets d’urbanisme / Aménagement des Coteaux sud

imprimer Imprimer  / Taille du texte : diminuer Diminuer   augmenter Augmenter

Aménagement des Coteaux sud

Aménagement des Coteaux sud

Cette opération d’urbanisation s’est inscrit dans la continuité de la réalisation des coteaux nord, le parc de 7 hectares constituant l’élément de liaison entre le secteur nord et le secteur sud. Une place particulière a été donnée aux modes de déplacements doux - piétons et cycles - lors de l’aménagement de ce secteur.

- Un site harmonieux et respectueux de son environnement

  • Le secteur des coteaux sud s’étire sur 32 hectares dans un cadre verdoyant et arboré, entre l’avenue de Suisse à hauteur du pigeonnier, l’avenue de l’Aéropostale et le chemin des villas.

Compte tenu de la proximité du pigeonnier, monument classé, les acteurs des projets immobiliers ont porté une attention toute particulière à la qualité architecturale des bâtiments.





- Une mixité sous toutes ses formes L’organisation du secteur des coteaux sud a été imaginée de manière à développer la mixité sous toutes ses formes : sociale, générationnelle et fonctionnelle.

L’aménagement permet de disposer d’un habitat favorisant la diversité de la population : sur les 197 logements, environ 30 % sont à caractère social et la variété des types et tailles d’habitats (du studio au T5 – voire plus) vise à satisfaire autant les familles, les retraités que les personnes seules ou les jeunes couples.

  • ouverture en mars 2011 d’un établissement hébergeant des personnes âgées dépendantes (EHPAD) à statut public ;
  • Ouverture d’une crèche, d’un pôle associatif et de l’école municipale de Musique en 2015 au Château de Soule ;
  • aménagement d’une zone verte autour du parc reliant le nord et le sud constituent également le programme d’investissements publics.
  • aménagement de voiries structurantes ;
  • aménagement de trottoirs et de pistes cyclables de manière à créer un maillage cohérent et une circulation aisée ;
  • création d’un bassin de rétention et de réseaux divers (assainissement, réseaux secs...).
Haut de page Retour haut de page
Partager :