Mairie de Ramonville Saint-Agne - Place Charles de Gaulle - BP 82486 - 31524 Ramonville Saint-Agne CEDEX - 05-61-75-21-21 - Mentions légales

Urbanisme Environnement

Parcourir > Accueil du site / Urbanisme Environnement / Aménagements et projets d’urbanisme / Eco-quartier Floralies-Maragon

imprimer Imprimer  / Taille du texte : diminuer Diminuer   augmenter Augmenter

ÉcoQuartier Maragon-Floralies : vers un label national ÉcoQuartier ?

ÉcoQuartier Maragon-Floralies : vers un label national ÉcoQuartier ?

Lancé le 14 décembre 2012 par l’État, le label ÉcoQuartier a pour but de soutenir et de reconnaître les démarches d’aménagement durable.

Ainsi, le label national ÉcoQuartier permet de valoriser et d’apprécier une démarche progressive et ainsi reconnaître non pas une opération au stade des simples intentions, mais la qualité d’une opération finie. La commune a souhaité participer à la démarche de labellisation des ÉcoQuartiers. Elle a donc répondu aux engagements du label sur le quartier Maragon-Floralies.

- 1. Qu’est que le Label ÉcoQuartier ?

Lancé le 14 décembre 2012, le label ÉcoQuartier a pour but de soutenir et de reconnaître les démarches d’aménagement durable.

Avec le label ÉcoQuartier, l’objectif est de garantir la qualité des projets sur un socle d’exigences fondamentales, tant sur la technique que la gouvernance ou la dynamique économique insufflée, et ce, quel que soit le territoire sur lequel il est implanté. Il en découle une certaine souplesse permettant la contextualisation et l’adaptation de la démarche à tout type de ville, quelles que soient sa taille, son contexte, son histoire, sa culture et à tous les stades d’avancement du projet.

Le Label ÉcoQuartier permet de valoriser et d’apprécier une démarche progressive et ainsi reconnaître non pas une opération au stade des simples intentions, mais la qualité d’une opération finie.

Le label n’est pas une norme et ne propose en aucun cas un modèle unique d’ÉcoQuartier. Le Label ÉcoQuartier s’appuie sur une charte des ÉcoQuartiers, clé d’entrée vers le label, qui encourage les collectivités signataires à inscrire leurs projets d’une part, dans les lois fondatrices de l’urbanisme durable, et d’autre part, dans une dynamique de progrès.

- 2. Les « recommandations » pour un label ÉcoQuartier

Les trois finalités du label sont : ENCOURAGER / GARANTIR / PÉRENNISER. Ces trois finalités ont permis de déterminer un processus de labellisation en trois étapes :

  • ÉTAPE 1 / ENCOURAGER
    En tant que porteur de projet, la collectivité signera la charte nationale qui encourage, à travers 20 engagements de celle-ci, à adopter une démarche d’aménagement durable.
  • ÉTAPE 2 / PÉRENNISER
    La commune bénéficiera d’un soutien de la part des services de l’État. Au moment où les objectifs de l’opération sont stabilisés et que débute le chantier, celle-ci peut être reconnue « Engagé dans la labellisation ÉcoQuartier ».
  • ÉTAPE 3 / GARANTIR
    Une fois le projet livré, il peut recevoir le Label National ÉcoQuartier qui vient garantir que les réponses apportées aux 20 engagements, le niveau d’ambition et les résultats attendus sont à la hauteur des enjeux.

- 3. Les étapes du label ÉcoQuartier Maragon-Floralies

- La signature de la Charte des ÉcoQuartiers qui détaille :

  • les grands principes des ÉcoQuartiers ;
  • les textes fondateurs de l’urbanisme et de l’aménagement durable dans le cadre desquels s’inscrit la démarche du Label ÉcoQuartier ;
  • les 20 engagements que les collectivités acceptent de suivre dans leurs projets d’ÉcoQuartier ;
  • les grandes étapes de la démarche du Label ÉcoQuartier.

- Le dossier de labellisation

  • Le label nécessite des engagements de la part de la collectivité sur le projet. Ainsi, le projet Écoquartier Maragon-Floralies devait répondre aux quatre piliers du développement durable. Chaque pilier comprenait 5 questions ; chaque question 1 à 3 notions à compléter qui elles-mêmes comprenaient 1 à 5 points complémentaires.

- Est présenté ci-dessous uniquement les 4 piliers et leurs 5 questions.
Pilier Démarche et processus
1 - Réaliser les projets répondant aux besoins de tous en s’appuyant sur les ressources et contraintes du territoire (diagnostic ; programmation)
2 - Formaliser et mettre en œuvre un processus de pilotage et une gouvernance élargie (pilotage de projet ; association de la population et de la société civile / concertation)
3 - Intégrer l’approche en coût global lors des choix d’investissement (faisabilité financière ; approche en coût global)
4 - Prendre en compte les pratiques des usagers et les contraintes des gestionnaires dans les choix de conception (gestion technique du quartier ; pratiques des usagers)
5 - Mettre en œuvre des démarches d’évaluation et d’amélioration continues (évaluation ; amélioration continue)
Pilier Cadre de vie et usages
6 - Travailler en priorité sur la ville existante et proposer une densité adaptée pour lutter contre l’étalement urbain (économie d’espace / renouvellement urbain ; optimisation de l’espace / densité)
7 - Mettre en œuvre les conditions de la mixité sociale et intergénérationnelle, du bien-vivre ensemble et de la solidarité (mixité ; intimité et convivialité ; solidarité)
8 - Assurer un cadre de vie sain et sûr (nuisances et pollutions ; sûreté et sécurité urbaines)
9 - Mettre en œuvre une qualité architecturale et urbaine qui concilie intensité et qualité de vie (insertion urbaine et paysagère ; composition et forme urbaine ; qualité architecturale et urbaine ; créativité)
10 - Valoriser le patrimoine local (naturel et bâti), l’histoire et l’identité du quartier (patrimoine d’hier et de demain ; identité et mémoire)
Pilier Développement territorial
11 - Contribuer à un développement économique local, équilibré et solidaire (dynamisme du tissu économique existant ; développement d’une économie locale et solidaire)
12 - Favoriser la diversité des fonctions dans l’optique d’un territoire des courtes distances (programmation des équipements publics et privés ; accès aux services et aux emplois ; vie de quartier)
13 - Optimiser la consommation des ressources et des matériaux et développer filières locales et circuits courts (économie des matériaux et des ressources ; ressources locales ; développement des filières)
14 - Privilégier les mobilités douces et le transport collectif pour réduire la dépendance à l’automobile (villes des petits pas [modes actifs] ; accès à un transport collectif efficace ; place de la voiture ; livraisons / services urbains)
15 - Favoriser la transition numérique en facilitant le déploiement des réseaux et des services innovants (réseau ; services ; usages)
- Pilier Préservation des ressources et adaptation au changement climatique
16 - Produire un urbanisme permettant d’anticiper et de s’adapter aux changements climatiques et aux risques (prévention des risques ; adaptation au changement climatique)
17 - Viser la sobriété énergétique et la diversification des sources au profit des énergies renouvelables et de récupération (sobriété et efficacité ; filières de production d’énergies renouvelables ou de récupération ; évaluation des consommations et sensibilisation)
18 - Limiter la production des déchets, développer et consolider des filières de valorisation et de recyclage (limitation de la production de déchets ; valorisation des déchets ménagers et de chantier ; sensibilisation et tri)
19 - Préserver la ressource en eau et en assurer une gestion qualitative et économe (réduction de la consommation ; gestion intégrée des eaux pluviales et usées)
20 - Préserver et valoriser la biodiversité, les sols et les milieux naturels (biodiversité ; gestion et usage des espaces verts)

Téléchargez la charte nationale des ÉcoQuartiers et les engagements de la commune.

  • - PDF - 115.3 ko
  • - PDF - 2.8 Mo

Publié le 13 juin 2014, mis a jour le 25 juin 2014

Haut de page Retour haut de page
Partager :