Mairie de Ramonville Saint-Agne - Place Charles de Gaulle - BP 82486 - 31524 Ramonville Saint-Agne CEDEX - 05-61-75-21-21 - Mentions légales

Sports Culture Association

Parcourir > Accueil du site / Sports Culture Association / Le Centre Culturel / Archives / Saison 2004-2005

imprimer Imprimer  / Taille du texte : diminuer Diminuer   augmenter Augmenter

L’EAU-LA

** Vous consultez actuellement un article archivé **

théâtre d’objets pour le jeune public dès 3 ans

Samedi 27 novembre 2004 à 17h

par la compagnie Agitez le Bestiaire (Ile de France)

D’abord l’eau manque, c’est la sécheresse, on la désire, on l’évoque, on l’invoque… La voilà d’abord ténue, puis orageuse, colorée, exubérante.

Dans ce monde d’aquarelles, on se débrouille pour recueillir l’eau précieuse, source de vie, pour qu’elle irrigue et fertilise le jeu, la parole, la rêverie, l’invention. L’eau qu’on colore, qui jaillit et éclabousse, l’eau pour jouer, pour nager, pour s’asperger.

C’est une dérive poétique pour évoquer une matière pas comme les autres, une matière qui coule et qui mouille, un spectacle d’installations plastiques, drôle, légèrement déjanté.

Une joyeuse déambulation sur le thème de l’eau.

- LA COMPAGNIE

Nicolas Vidal a collaboré pendant de nombreuses années avec le Théâtre sans Toit, dirigé par Grégoire Cailles actuel directeur du TJP, CDN de Strasbourg. Bernard Sultan, compagnon de route de Jacques Lassalle a créé, il y a vingt-cinq ans une des premières compagnies théâtrales pour le jeune public.

La compagnie Agitez le Bestiaire est née de leurs rencontres au Théâtre de la Marionnette à Paris avec Gwenaël Le Boulluec et Sophie Hutin. L’équipe poursuit un travail de recherche sur les matériaux bruts, rebuts trouvés au bord des plages ou des rues, cherchant à apprivoiser l’objet, à déceler sa beauté méconnue

- EXTRAIT DE PRESSE

Un bouillonnement de vie, un torrent d’imagination, un déluge d’inventivité… voilà ce vers quoi vous entraîne le collectif français Agitez le bestiaire !

Sur les berges d’un point d’eau, les spectateurs rencontrent trois personnages pour qui cette petite nappe est vitale. Parce que l’eau, ça permet de jouer, de s’ébrouer, de se désaltérer, d’arroser les fleurs…

À l’aide d’objets trouvés sur des plages, les comédiens recueillent cette eau si précieuse, afin de fertiliser leur jeu, de faire jaillir la poésie et d’imbiber l’art dramatique d’arts plastiques. Suivez le courant de cette originale exploration, qui met en lumière la valeur inestimable de cette matière fondamentale.« C’est presque les vacances ! » - FIGAROSCOPE.

Renseignements et réservations : 05.61.73.00.48

Publié le 22 novembre 2004, mis a jour le 4 juillet 2011

Haut de page Retour haut de page
Partager :