Mairie de Ramonville Saint-Agne - Place Charles de Gaulle - BP 82486 - 31524 Ramonville Saint-Agne CEDEX - 05-61-75-21-21 - Mentions légales

Urbanisme Environnement

Parcourir > Accueil du site / Urbanisme Environnement / Qualité du cadre de vie

imprimer Imprimer  / Taille du texte : diminuer Diminuer   augmenter Augmenter

L’arbre, un patrimoine à préserver

L'arbre, un patrimoine à préserver

Dans le cadre de sa politique de mise en valeur du patrimoine, la Ville procède chaque année, à travers son service Espaces verts, à la plantation d’arbres sur divers sites de la commune.

L’arbre incarne la nature en ville. Il participe à la qualité du cadre de vie des citadins et à la protection de la biodiversité. Outre la capacité des arbres à absorber le dioxyde de carbone qui est bien connue et joue un rôle fondamental dans la lutte contre le changement climatique, ils sont aussi capables d’absorber d’autres composés chimiques aériens. Au fil des années, la commune n’a cessé d’accroître, de diversifier, de valoriser et de régénérer son patrimoine arboré par l’abattage, l’élagage et la plantation d’arbres.

L’abattage, un mal nécessaire Trop vieux, trop hauts, trop malades, mal situés ou développant un système racinaire néfaste pour les chaussées et les réseaux souterrains… certains arbres plantés lors des aménagements urbains des années 70/80 présentent une très faible résistance mécanique aux vents et menacent de tomber.
Les abattre assure la sécurité des biens et des personnes. Parfois, les espaces libérés permettent également d’améliorer la mobilité douce (trottoirs, pistes cyclables, etc.).
Le choix des essences plantées dépend à la fois de la nature des sols (sablonneux dans la plaine et près du canal, argilo-calcaire sur les coteaux), de leur développement racinaire, de l’exposition et des demandes des riverains (concertation avec les conseils de quartier). Si les essences pérennes locales sont privilégiées ainsi que les arbres fruitiers, d’autres essences dites exogènes peuvent accentuer l’image d’un quartier tout en restant adaptées au milieu et ainsi diversifier la biodiversité arboricole.
Ces plantations sont réalisées par les services techniques communaux. Ouvrir les fosses de plantation, préparer les jeunes arbres en taillant les branches et les racines abîmées, planter et mettre en place les dispositifs d’arrosage et de maintien de l’arbre sont des actions parfaitement maîtrisées par les agents communaux.

Le chiffre : 380 arbres plantés (hors opération d’aménagement) depuis 2008, soit 47.5 arbres par saison d’hiver représentant 40 espèces différentes.

Consultez bientôt la liste des arbres qui seront plantés entre janvier et mars 2016.

Publié le 2 janvier 2016, mis a jour le 28 décembre 2015

Haut de page Retour haut de page
Partager :