logo_cc
"L'instinct du déséquilibre" : prochaine création cirque de la compagnie iéto

"L’instinct du déséquilibre" : prochaine création cirque de la compagnie iéto

La compagnie de cirque iéto était en résidence au centre culturel pendant les vacances de la Toussaint pour préparer son nouveau spectacle. Retour sur le projet en cours et le travail réalisé à Ramonville.
4 artistes et 1 metteur en scène aux parcours artistiques remarquables, constituent l’équipe de « l’instinct du déséquilibre » le nouveau spectacle de la compagnie iéto.

Il y a tout d’abord Fnico Feldmann, co-fondateur de la compagnie en 2008. C’est par la pratique amateur qu’il aborde le cirque à l’école du Lido à Toulouse, en parallèle d’une formation STAPS, avant de faire le choix de devenir artiste acrobate professionnel. L’aventure commence avec un premier spectacle « iéto » qui tournera pendant 5 ans dans 22 pays avec plus de 300 représentations.
Christian Coumin, metteur en scène, accompagne la jeune compagnie depuis le premier spectacle en assurant la mise en scène. Avec Fnico, ils lancent l’idée en 2014 de poursuivre le travail engagé avec une nouvelle création afin d’asseoir son identité circassienne tout en recherchant de nouvelles ouvertures. L’utilisation du matériau bois et la contrainte du déséquilibre seront leurs 2 axes d’exploration.
Pour ce projet, ils s’adjoignent les qualités et affinités de trois autres artistes : Alyss Marchi , contorsionniste, passée par l’école de cirque de Lille, formée au théâtre avec le Ring à Toulouse, musicienne également, elle crée la compagnie « Qui m’arrêtera » et joue pour d’autres comme Carnage production. Itamar Glucksmann, arrivé d’Israël en 2009 pour suivre la formation professionnelle du Lido, rejoint iéto sur ce nouveau projet après avoir été danseur et acrobate avec la compagnie 111, Pierre Rigal, Gilles Baron. Et enfin Sébastien Brun, acrobate porteur voltigeur formé à l’école de cirque de Châlon, il fonde et développe le cirque désaccordé pendant 10 ans avant de s’installer à Carcassonne avec la troupe Hors Pistes.

Depuis bientôt 1 an, tous les cinq se retrouvent pour des séances de travail et de recherche autour du mouvement et de l’acrobatie. Leur exploration artistique est riche des qualités et parcours de chacun, les complémentarités émergent, la complicité ne fait aucun doute. « Chacun perdu dans sa maladresse devra faire corps avec l’autre pour flirter avec la chute, l’échec, l’absurde. En savourant le bonheur inouï d’être en déséquilibre, ils vont toucher à l’intime. Celui qui ne s’approche que dans des moments rares de désespoir et d’abandon ». Ici à Ramonville les personnalités scéniques se construisent. Le travail sur le jeu et l’interprétation est au cœur de la résidence. Bientôt d’autres lieux comme Pronomades ou le CREAC à Marseille les accueilleront pour aboutir la création avant les premières représentations en Sicile et à Moissac en mars 2016.
Ils seront rejoints par Patrice Lécussan pour la régie et la création lumière et Maxime composera pour l’univers musical du spectacle. Nul doute que tous ces talents nous fascineront à nouveau par leur performance et leur inventivité avec « l’instinct du déséquilibre ».
photos Christian Coumin