Mairie de Ramonville Saint-Agne - Place Charles de Gaulle - BP 82486 - 31524 Ramonville Saint-Agne CEDEX - 05-61-75-21-21 - Mentions légales

Ramonville pratique

Parcourir > Accueil du site / Ramonville pratique / Histoire et Patrimoine

imprimer Imprimer  / Taille du texte : diminuer Diminuer   augmenter Augmenter

Le saviez-vous ?

Le saviez-vous ?

L’origine du nom de Ramonville reste encore une énigme

Pour certains le nom viendrait du château que Raymond, Comte de Toulouse, possédait sur le coteau de Soule, dit aujourd’hui château de Bellevue. La légende dans le pays raconte que Raymond IV partit en 1096 du château de Bellevue pour la croisade et qu’il suivit pour atteindre la route connue aujourd’hui sous le nom de Nationale 113, le "Chemin des crouzats", chemin qui existe encore de nos jours. Il aurait donné son nom à la commune qui s’appela successivement Raymondville puis Ramondville, le nom actuel de Ramonville datant de la Révolution.

Pour d’autres, Ramonville puise son origine chez Rajismund (qui s’écrirait également Regismund), chef franc qui aurait reçu la future terre ramonvilloise en échange de ses exploits guerriers.

Quand à Saint-Agne, son origine vient de Saint-Aignan, évêque d’Orléans, célèbre pour avoir fait reculer Attila en 451. Ce mot fut rayé du nom de la Commune pendant la Révolution et rétablie définitivement en 1808.


Tout au long de l’histoire, de profondes dissensions ont opposé les habitants de Ramonville et ceux de Pouvourville.

La haine entre les deux populations était si vive que des rixes sanglantes éclataient fréquemment à la sortie de la messe paroissiale. Pour mettre fin à ces querelles, l’archevêque de Toulouse accorda en 1765 à Pouvourville le statut de paroisse, afin que chacun puisse avoir son propre lieu de culte.


« Cinquante paires de bonnes polailles, gélines ou chapons à chaque fête de Toussaint et de Noël »

C’est à ce contrat daté de 1597 entre la congrégation de religieuses et ses métayers que la ferme de Cinquante doit son nom.


L’origine des noms

- Lapeyrade est un dérivé du mot « peirra » : pierre, qui désigne un chemin empierré.

- Tap del Fort signifie en occitan une petite hauteur, une butte, un talus. Il y avait vraisemblablement une fortification sur un talus dans ce secteur.

- Le Palays tire son nom du mot « palaïs » qui désigne un lieu entouré de pieux pour le protéger.

- Vignalis renvoie aux vignobles.

- Del Coustala désigne un coteau, un flanc de colline.

- Del Crouzal vient de l’occitan « crotz » qui signifie croix. Cela désigne un carrefour.

Publié le 3 juin 2009, mis a jour le 26 juin 2017

Haut de page Retour haut de page
Partager :