Mairie de Ramonville Saint-Agne - Place Charles de Gaulle - BP 82486 - 31524 Ramonville Saint-Agne CEDEX - 05-61-75-21-21 - Mentions légales

Ramonville pratique

Parcourir > Accueil du site / Ramonville pratique / Histoire et Patrimoine

imprimer Imprimer  / Taille du texte : diminuer Diminuer   augmenter Augmenter

Points d’eau, sources, viviers et lavoirs publics à Ramonville

Points d'eau, sources, viviers et lavoirs publics à Ramonville

Partie intégrante de notre patrimoine, les sources, fontaines et autres lavoirs ont marqué l’espace de notre commune comme le prouve encore l’éthymologie des noms de rue et même de la future maison médicalisée de Ramonville : "Les Fontenelles".

Au cours des générations et siècles écoulés, l’eau étant un bien précieux, notre village a longtemps sauvegardé des points d’eau pour les besoins journaliers : consommation familiale, lessives et abreuvoirs à bétail...

Ainsi, nous trouvions un lavoir chemin de l’église à l’emplacement de la fontaine décorative située en face de la rue des sources. Dans ce même quartier St Agne, un puits municipal existait en face de la chapelle Saint Roch en bordure de l’ancienne RN113, maintenant avenue Tolosane.

Un second lavoir était utilisé au carrefour de l’avenue de Suisse (quartiers des deux ormeaux). Ce point d’eau très important était alimenté par plusieurs sources formant un ruisseau, provenant d’un lieu-dit appelé « Fontenelle », approximativement au dessus de la stèle de cette avenue.

Plus haut, chemin de Pechbusque, en face de l’actuelle déchèterie, on peut apercevoir à certaines saisons ou périodes humides une autre source au lieu-dit « Le Coustella » appelée « Pisso sur un téolé : coule sur une tuile ».

Un puits communal existait également au quartier Soule.

Quant au quartier de « Mange-pommes », approximativement vers le hangar conservé près du Canal, dans le site de la ferme de Cinquante, un puits était à la disposition de la batellerie ainsi qu’une pompe avec auge, près du chemin desservant la ferme de Cinquante, utilisée pour le bétail des environs.

Tous les Ramonvilloi(se)s ayant fréquenté l’unique école primaire derrière la Mairie, se souviendront de la fontaine de la cours des garçons avec sa mention : « Non potable ».

Rappelons également qu’un point d’eau et endroit toujours très humide existait dans une propriété appartenant à la famille Mercadal : « Le Pesquier » était situé près du terrain de rugby ; on y trouve encore une végétation propice.

A l’exception de plusieurs lieux à proximité de plusieurs voies publiques, où l’eau était à la disposition de tous, il n’était pas rare que chaque maison possède un puits ou une pompe dans sa cours ou dans son jardin.

L’eau restant toujours un moyen de mieux vivre.

Les sept sources de Ramonville sont confirmées et même dépassées...

Jean Clerc

Publié le 28 janvier 2009, mis a jour le 4 juin 2009

Haut de page Retour haut de page
Partager :