Mairie de Ramonville Saint-Agne - Place Charles de Gaulle - BP 82486 - 31524 Ramonville Saint-Agne CEDEX - 05-61-75-21-21 - Mentions légales

Sports Culture Association

Parcourir > Accueil du site / Sports Culture Association / Le Centre Culturel / Archives / Saison 2004-2005

imprimer Imprimer  / Taille du texte : diminuer Diminuer   augmenter Augmenter

Ubu persiste et signe

** Vous consultez actuellement un article archivé **

Ubu persiste et signe

théâtre d’objets dès 8 ans

Mercredi 23 mars 2005 à 15h30

par le théâtre de la Pire Espèce (Québec)

Cette adaptation iconoclaste du texte d’Alfred Jarry, raconte l’histoire de l’odieux, du pervers, de l’infect Ubu à l’aide de deux théières, une fiole de ketchup, trois baguettes de pain, une armée de petites cuillères, un marteau, un balai de WC...

Fruit de la rencontre entre la compagnie canadienne et le comédien sourd Laurent Valo, ce spectacle intègre la langue des signes à la scénographie et crée un dialogue passionnant entre texte et image.

Il y a du regard de môme dans ce détournement d’objets, une façon hilarante d’improviser, de se prendre au jeu, de faire un pied de nez au vraisemblable. Un incroyable délire visuel et verbal qui surprend le spectateur au souffle coupé ... par le rire !

- A PROPOS DU SPECTACLE

La qualité de cette adaptation d’Ubu roi a maintes fois été saluée : en effet, l’aspect brut des objets et le rythme effréné de la représentation conviennent parfaitement à la farce cruelle écrite par Jarry.

Le spectacle a été joué plus de deux cent fois, au Québec, en France, en Belgique et, en traduction espagnole, au Mexique. En mai 2003, sous l’égide de Marionnettissimo, l‘adaptation pour public sourd d’Ubu voit le jour. En collaboration avec l’organisme français C’est bon signe (oeuvrant artistiquement auprès de la communauté sourde), la Pire Espèce intègre un troisième acteur-marionnettiste sourd à la distribution.

Celui-là fait la traduction simultanée du texte et intervient de surcroît dans la trame du spectacle, en manipulant des objets ou en trahissant (comme tout bon traducteur !) les intentions des auteurs selon son bon plaisir.

De la rencontre scénique de ces deux cultures naissent des imbroglios et des situations dramatiques loufoques. Le spectacle s’adresse simultanément aux personnes sourdes et entendantes et permet ainsi la rencontre et l’échange entre les deux communautés.

- LA COMPAGNIE

Créé en février 1999, le Théâtre de la Pire Espèce s’intéresse aux points de jonctions du théâtre et de ses disciplines alternatives telles : la marionnette, le clown, le cabaret, le théâtre d’objets et le théâtre de rue.

Il cherche à établir un rapport direct avec le public en évitant l’illusion théâtrale au profit d’une complicité avec le spectateur.

Par son nom, la Pire Espèce revendique les infirmités et les pensées les moins avouables que nous partageons avec nos semblables - et qui ont donné au théâtre ses meilleurs thèmes.

C’est un théâtre qui, tel le chiendent, s’enracine partout, dans les moindres craques et que l’on ne réussit jamais à éradiquer !

Avec Ubu sur la table, la Pire Espèce a conçu un spectacle de forme souple qui s’adapte facilement à différents lieux et différents publics. La pièce multiplie les adresses au spectateur, les commentaires visuels, les jeux de mains ; aussi nous semble-t-il naturel d’inclure la langue des signes à la structure d’Ubu.

RENSEIGNEMENTS ET RESERVATIONS : 05.61.73.00.48

Publié le 18 mars 2005, mis a jour le 4 juillet 2011

Haut de page Retour haut de page
Partager :