Mairie de Ramonville Saint-Agne - Place Charles de Gaulle - BP 82486 - 31524 Ramonville Saint-Agne CEDEX - 05-61-75-21-21 - Mentions légales

Enfance Jeunesse

Parcourir > Accueil du site / Enfance Jeunesse / Restauration scolaire

imprimer Imprimer  / Taille du texte : diminuer Diminuer   augmenter Augmenter

Un menu Zéro déchet

Lutte contre le gaspillage

Un menu Zéro déchet

Comment diminuer le volume des déchets  ? C’est la question que se posent les enfants de l’accueil de loisirs J.-Jaurès (Alaé) avec la restauration municipale.

L’objectif est ambitieux, cert zes, mais l’envie était forte.

En moyenne, les cinq restaurants scolaires produisent autour de 150 kg de biodéchets par jour. Pour les réduire, il faut, entre autres, que les enfants mangent ce qui leur est proposé (légumes et autres bizarreries compris) et, lorsqu’ils daignent en remplir leur assiette, que celle-ci soit vide au moment de débarrasser.

C’est sur ce 2e objectif que les enfants de l’Alaé J.-Jaurès ont souhaité sensibiliser leurs camarades, le 16 septembre dernier, en demandant à la Restauration municipale de peser les déchets organiques d’un menu composé par leur soin et servi dans les cinq restaurants  : tomates, coquillettes, steak haché, fromage et fruits.

Sensibilisation réussie puisque les déchets ont été réduits de prêt des 2/3 en moyenne. «  Le plus difficile c’est de réaliser un repas qui plaise à tous  », précise M. Oudelet, directrice du pôle Restauration, «  il existe des différences de goût entre les élèves et entre les sites scolaires  ».

Reste à s’attaquer au 2e objectif  : comment faire apprécier des menus équilibrés et diversifiés  ? À suivre  !

- En chiffres

  • 50 kg de biodéchets produits (16 sept. 2016)
  • Soit, 45 g à 50 g par enfant et 3 fois moins que le volume moyen.

Question à l’élue
Céline Cierlak-Sindou nouvelle conseillère en charge de la Mission Restauration, Qualité alimentaire


- Quels sont les défis pour votre mandat  ?
Je souhaite participer activement au développement du bien vivre et bien manger ensemble à Ramonville. De part mon métier - médecin généraliste - je suis concernée par la notion d’équilibre nutritionnel et je suis heureuse de mettre mes connaissances au profit de ma commune. Je veillerai donc à la qualité alimentaire des repas dans les écoles en pérennisant  :

  • le label Ecocert avec des produits frais, préparés sur place, de saison et le plus souvent possible issus de l’agriculture biologique  ;
  • la sensibilisation des jeunes consommateurs, notamment lors de la semaine du Goût, en stimulant leurs papilles par de nouvelles saveurs  : un moment de partage et d’échange idéal pour les ouvrir à de nouvelles cultures  ;
  • la lutte contre le gaspillage alimentaire en réduisant les déchets et en organisant leur recyclage.

Publié le 29 septembre 2016, mis a jour le 2 novembre 2016

Haut de page Retour haut de page
Partager :