Mairie de Ramonville Saint-Agne - Place Charles de Gaulle - BP 82486 - 31524 Ramonville Saint-Agne CEDEX - 05-61-75-21-21 - Mentions légales

Enfance Jeunesse

Parcourir > Accueil du site / Enfance Jeunesse / Accueil de loisirs associés aux écoles (Alaé)

imprimer Imprimer  / Taille du texte : diminuer Diminuer   augmenter Augmenter

Une œuvre intergénérationnelle à l’école St-Exupéry

** Vous consultez actuellement un article archivé **

Une œuvre intergénérationnelle à l'école St-Exupéry

Les enfants du Claé de l’école élémentaire St-Exupéry alliés à celles qu’ils appellent leurs “mamies” du centre d’animation Couleurs et Rencontres ont réalisé une opération Yarn bombing dans et autour de leur école, recouverte pour l’occasion de graffs bien particuliers  : les “tricots graffitis”.

Qu’elles s’appellent Andrée, Éliette, Rose ou Adrienne, surfer sur un des derniers-nés des arts urbains, le Yarn Bombing, ne leur fait pas peur. Quand Céline Saunier, coordinatrice du centre de loisir associé à l’école (Claé) St-Exupéry, s’est adressée aux adhérentes de Couleurs et Rencontres pour leur proposer un projet intergénérationnel, cela leur semblait tout simplement évident. “J’enseignais au lycée du parc St-Agne et la relation avec les enfants me manque. Mais j’avoue que je suis assez surprise par leur intérêt pour le tricot“, explique Andrée Cabanac.

Car ici, en lieu et place des bombes de peinture, ce sont… les fils colorés qui investissent la rue, en habillant de manière éphémère l’espace urbain (arbres, réverbères, mobiliers, etc.), en le rendant moins impersonnel, en l’humanisant et en suscitant la réaction des passants.

Une pratique artistique idéale pour créer du lien entre les enfants et les personnes âgées par les échanges de savoirs et de compétences qu’elle met en œuvre. Eliette Azéma, elle aussi enseignante retraitée en Lettres classiques, précise  : “Ce n’était pas évident au début, cela demande beaucoup de concentration aux enfants. Mais on s’est adaptées à leurs demandes  !“ Et Éva de confirmer  : ”La laine Barbapapa, c’est pas facile à monter, le fil est très fin“, tandis qu’Adrien s’enthousiasme  : “Maintenant que je sais faire le point mousse, je vais pouvoir me faire une écharpe  !

Depuis le début du projet lancé à l’automne, les enfants - pas toujours les mêmes - tutorés par leur animatrice Félicia et leurs aînées toujours bienveillantes, ont tricoté tous les jeudis soir leurs carrés de laine bigarrés - démultipliés il est vrai par une armée de petites mains du foyer-résidence F.-Barousse et de l’Ehpad n’ayant pas pu se déplacer dans les ateliers. “Des parents sont également venus nous aider, précise Céline Saunier, mais c’est avant tout vers les personnes âgées que les enfants se sont tournés. Il y a ce lien particulier qui se construit avec la “mamie” avec laquelle ils ont appris et qui leur a donné cette attention particulière que tous les enfants recherchent.” Une complicité qui se traduit par un bisou quand on s’en va, par une main que l’on prend… “C’est bien que les mamies nous apprennent à tricoter, on sait faire plein de choses maintenant“, conclut Juliette.

Lorsque le jour tant attendu de la mise en place du premier patchwork multicolore sur l’arbre de la verrière situé à l’entrée de l’école arrive enfin, enfants et mamies admirent fièrement leur œuvre. Mais déjà s’installe le regret quand chacun réalise qu’il va bientôt falloir se quitter…

Retour en images :

BOUCLEn(BOUCLE_portfolio)>
  • - JPEG - 65.3 ko
  • - JPEG - 68.4 ko
  • - JPEG - 55.6 ko
  • - JPEG - 45 ko
  • - JPEG - 60.6 ko
  • - JPEG - 52.6 ko
  • - JPEG - 63.4 ko
  • - JPEG - 66.5 ko
  • - JPEG - 69.5 ko
  • - JPEG - 67.6 ko
  • - JPEG - 70 ko
  • - JPEG - 68.5 ko
  • - JPEG - 76.4 ko
  • - JPEG - 70.9 ko
  • - JPEG - 63.9 ko
  • - JPEG - 68.2 ko
  • - JPEG - 77.9 ko
  • - JPEG - 63.3 ko
  • - JPEG - 71.3 ko
  • - JPEG - 70.3 ko
  • - JPEG - 74.8 ko

Publié le 1er juin 2015, mis a jour le 22 septembre 2015

Haut de page Retour haut de page
Partager :