En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus OK

logo Mairie Ramonville Saint-Agne

logo Mairie Ramonville Saint-Agne

  • Pôle senior

    Pôle senior

Rénovation de la piscine Alex-Jany (phase 2 - 2023)

La commune lance en février 2023 une deuxième phase de rénovation à la piscine Alex Jany. Ces travaux vont nécessiter la fermeture de l’équipement du 20 février à début juillet 2023.

Dans le but d’améliorer l’accessibilité, le confort et la performance thermique et énergétique de la piscine, la rénovation concerne :

  • la démolition et la reconstruction du sas d’entrée avec la création d’un auvent et de portes automatiques ;
  • la rénovation de la toiture mobile, l’isolation de la toiture fixe au-dessus de l’accueil et des vestiaires, l’isolation par l’extérieur des façades, le double-vitrage des menuiseries ;
  • l’installation d’une cuve de récupération des eaux de vidange de la piscine (réutilisation communale) ;
  • l’installation d’un espace restauration ;
  • la reprise de la terrasse, en béton désactivé et résine sur béton (réduction de l’effet de la chaleur) ;
  • le remplacement du pédiluve extérieur ;
  • l’installation de nouvelles clôtures autour de la plage et de la pataugeoire ;
  • le réaménagement complet de la pataugeoire extérieure avec la création d’une aire de jeux aquatiques.

Appréciés pour leur ombre en été, les arbres du parc sont conservés en totalité.

Les travaux de la pataugeoire et des espaces extérieurs seront effectués après les vacances d’été et n’impacteront pas l’ouverture de la piscine à la rentrée.

Coût des travaux : 1 150 000 €

Subventions 

Conseil départemental de la Haute-Garonne : 338 118 €

Région Occitanie : 100 000 €

État : 180 000 €

Actes administratifs

Groupe Citoyen pour le Climat

Le groupe citoyen pour le climat a été créé en février 2022.

Il est composé de 18 citoyen·nes, pour une durée de deux ans.

Objectifs

Faire participer un groupe d’habitant·es à la réalisation et au suivi des projets en cours de la collectivité sur la transition écologique durable et santé environnementale.

Le but est d’aboutir à des actions concrètes en lien avec les élu·es et les services référents.

Fonctionnement

Le groupe citoyen pour le climat succède au conseil de développement durable créé lors de la précédente mandature.

La constitution de cette nouvelle instance participative est inspirée de celle de l’Assemblée Citoyenne afin de favoriser la participation de citoyen·es habituellement peu engagé·es dans la vie politique ou associative.

Participation

18 citoyen·nes de 18 ans et plus, répartis en parité égale, ont été sélectionnés pour composer le Groupe Citoyen pour le Climat pour une durée de deux ans.

La sélection s'est effectuée par tirage au sort le 5 janvier 2022. Il a été réalisé sur le logiciel de tirage au sort des jurés d’assise en mairie et ouvert au public pour garantir l’objectivité du choix des tirés au sort.

Le groupe citoyen pour le climat propose aux Ramonvillois·es une formation sur l’énergie et le numérique.
Animée par des spécialistes, la formation a pour objectif de construire une culture commune sur les pratiques à adopter, en évitant les « fausses bonnes solutions » et de donner les leviers pour agir individuellement ou collectivement pour le climat.

Mardi 14 novembre 2023 de 20 h à 22 h
Salle du conseil municipal

Égalité des droits

Depuis plusieurs années Ramonville s'engage en faveur de l'égalité des droits, de la laïcité, de la lutte contre les discriminations et de l’égalité femme-homme. La ville mène et soutient des actions de sensibilisation, de réflexion et de formation.

Contre la peine de mort

Contre la peine de mort

Lutte pour les droits des femmes

Lutte pour les droits des femmes

Réaménagement de la place Jean Jaurès

Repenser la place Jean Jaurès en tant qu’espace public et lieu de vie attractif pour les Ramonvillois·es.

Projection Place Jaurès

Un projet d’envergure

Ce projet consiste à repenser cet espace public comme un lieu de vie et de rencontres, synonyme de lien social, et doit permettre d’en faire un des marqueurs de l’identité urbaine de la commune, dans la continuité de la nouvelle place Marnac.

Son périmètre concerne l’ensemble des espaces entourant les équipements culturels.

Objectifs

  • Offrir un espace accueillant, modulable et évolutif qui permette une diversité d’usages et qui favorise la synergie entre les acteurs. L’idée est d’en faire une place attractive, favorisant le lien social et les rencontres et qui permet éventuellement d’accueillir de nouvelles activités et de jouer sur la complémentarité entre les espaces et les activités ;
  • Optimiser les espaces et assurer une continuité urbaine entre la place Marnac et le Bd. F.-Mitterrand : le projet devra s’intégrer dans les orientations du projet de centralité, favoriser la continuité des cheminements et s’insérer davantage dans la ville.
  • Favoriser le développement des politiques culturelles, sociales et de jeunesse et attirer de nouveaux publics. L’objectif est de favoriser la synergie entre les acteurs, l’innovation et la créativité en permettant la rencontre et/ou la collaboration d’une multiplicité d’acteurs et d’usages en un même lieu.

Le projet de réaménagement de la place Jean Jaurès a démarré en septembre 2021 dans sa phase de conception basée sur une large concertation avec les usagers, les habitant·es, les partenaires des équipements culturels, et autres acteurs de la place de jeunesse, l'assemblée citoyenne et les élu·es.

Cette concertation a permis de s’appuyer sur l’expérience utilisateurs et de croiser les attentes des différents acteurs pour en dégager un projet correspondant aux besoins exprimés et aux objectifs fixés.

 

Médiathèque et centre culturel (Kiwi) : rénovation programmée

Une rénovation technique et énergétique des bâtiments abritant la médiathèque et le centre culturel (Kiwi) est programmée en 2024.

Cette opération s’inscrit dans le projet de réaménagement de la place Jean Jaurès et de ses équipements culturels.

Les diagnostics techniques récemment réalisés sur les bâtiments de la médiathèque et du centre culturel, construits respectivement en 1985 et 1992, ont confirmé la nécessité d’entreprendre des travaux de rénovation thermique.

L’opération, dont l’objectif est d’améliorer le confort d’usage et de maîtriser les consommations énergétiques, s’inscrit pleinement dans le programme de sobriété énergétique initié par la commune à l’automne 2022.

La rénovation envisagée doit permettre une recherche de performance énergétique en cohérence avec le plan local d’urbanisme, ainsi que la mise aux normes réglementaires, notamment en matière de sécurité incendie et d’accessibilité. Du point de vue fonctionnel, un local sera aménagé pour la ludothèque pour répondre aux besoins de l’activité.

Ces travaux, prévus à compter de l’été 2024, constituent la première phase du projet.

En complément, une tranche optionnelle est à l’étude pour amorcer le « jeu des chaises musicales » du projet d’ensemble. Ce dernier doit permettre d’intensifier les usages de la place et d’en faire un lieu de vie, de rencontre et d’échanges, de favoriser la mixité et la complémentarité des usages et d’en accueillir de nouveaux, en particulier un lieu de convivialité, qui constitue une attente forte exprimée durant la concertation.

 

Interview de Pascale Maton, élue déléguée à la prospective urbaine

« Le projet de centralité de la commune de Ramonville est le fruit d’une réflexion lancée en 2009 et qui partait du constat de l’absence d’un coeur de ville bien identifié, de lieux de rencontres pour les habitant·es et de liens entre les quartiers. Ramonville s’est lancée dans un projet de création d’un coeur de ville qui s’appuie sur la transformation de trois espaces porteurs de centralité : la place Marnac, la place J. Jaurès et le bd F.-Mitterrand. Le réaménagement de la place Marnac s’est achevé en 2019 ; l’étape 2 du projet de centralité commence maintenant avec le réaménagement de la place Jean Jaurès. Ce projet va se décliner dans le respect des deux axes forts structurants de notre mandat municipal : la transition écologique et la santé environnementale ainsi que la démocratie participative. La mairie souhaite repenser la place en tant qu’espace public et lieu de vie en réaménageant la place et ses abords d’une part et en intégrant une réflexion sur les établissements culturels qui l’entourent (un cinéma, une médiathèque, un centre culturel) d’autre part. Ce projet s’inscrit dans une démarche de construction progressive par le biais de la consultation des usagers, futurs usagers, acteurs de la place et ses équipements pour laisser émerger leurs attentes. Le recueil de leurs besoins permettra d’élaborer un programme de rénovation de la place qui sera voté en conseil municipal. Notre objectif est d’offrir un espace agréable, de rencontres et de culture, ouvert à toutes les générations. Une place intégrée dans la ville, évolutive et modulable pour continuer à accueillir les manifestations culturelles, sportives et ludiques de la ville ».

 

Plan d’exposition au bruit (PEB)

Un Plan d’exposition au bruit (PEB) est un outil préventif destiné à maîtriser l’urbanisme autour des aéroports. Il a pour objectif d’éviter d’exposer de nouvelles populations aux nuisances sonores et il définit des zones où les règles de l’urbanisme et de la construction sont différentes.

site de L’Autorité de contrôle des nuisances aéroportuaires

Qualité de l'air

La qualité de l’air est une mission assurée par l’Oramip, observatoire scientifique et technique agréé par l’État dans la région Midi-Pyrénées.

Pour connaître l'indice de qualité de l’air et de la prévision à 2 jours des concentrations d’ozone et de dioxyde d’azote dans l’air ambiant dans une commune, saisissez les premières lettres du nom de la commune (sans accent, sans apostrophe) sur la page d’accueil du site internet de l’Oramip :

Perturbateurs endocriniens

Depuis la signature de la charte pour une ville sans perturbateurs endocriniens en 2019, Ramonville lutte au quotidien contre l’exposition de la population et de son écosystème aux perturbateurs endocriniens (PE).

Les PE (Bisphénol A, parabènes, phtalates, perfluorés, pesticides pour lesplus connus) sont des substances chimiques et perturbent le système hormonal nécessaire au bon fonctionnement du corps. Elles ont des effets néfastes sur le développement des fœtus, nourrissons, enfants et adolescent·es.

De nombreuses maladies - obésité, diabète,troubles cardiovasculaires, cancers du sein et de la prostate, troubles du comportement et infertilité - sont aggravées voire provoquées par l’exposition aux perturbateurs endocriniens.

Le Réseau Environnement Santé, à l’origine de la stratégie nationale de lutte contre les perturbateurs endocriniens depuis 2014, a créé en 2017 une charte invitant les collectivités à s’engager davantage. Depuis de nombreuses années, Ramonville met en œuvre une politique responsable en matière d’écologie, de développement durable et de santé environnementale (adoption d’un agenda 21, puis d’un nouveau programme de développement durable, zéro phyto, clauses des marchés publics, label Écocert, etc.).

 Ban PE plaquette

La charte des villes et territoires sans PE

Le 17 mai 2019, la ville pilote du projet et cinq associations du territoire sensibles aux questions environnementales - Sens Actifs, Dire, Regards, Ferme de Cinquante et Médecine et partage - ont signé la charte d’engagement des villes et territoires sans PE.

La ville s'engage à :

  • interdire l’usage des produits phytosanitaires et biocides qui contiennent des perturbateurs endocriniens en accompagnant les particuliers, les propriétaires d’établissements privés ;
  • réduire l’exposition aux perturbateurs endocriniens dans l’alimentation en développant notamment la consommation d’aliments biologiques ;
  • favoriser l’information de la population sur l’enjeu des perturbateurs endocriniens ;
  • mettre en place des critères d’éco-conditionnalité dans les contrats et les achats publics ;
  • informer les citoyen.nes sur l’avancement des engagements pris.
Charte Villes et territoires sans perturbateurs endocriniens

Télécharger

 Les actions réalisées

  • Zéro phyto sur les espaces verts de la commune depuis 2015
  • Passage au Zéro phyto sur les terrains sportifs en 2020
  • Audits de la qualité de l’air intérieur dans les 5 groupes scolaires
  • Rénovation du dojo : formation des agents et des entreprises sur les matériaux sans perturbateurs endocriniens par la société Medieco.
  • Installation d’une station de mesure du bruit aérien au niveau du cimetière en 2020.
  • Accompagnement sur l’entretien écologique des bâtiments administratifs communaux et des écoles
  • Approvisionnement en produits alimentaires bio et locaux

De nombreux événements de sensibilisation sont organisés (ciné/débats, expositions, conférences, village zéro déchet) notamment lors de la journée des familles, de la Fête de la nature, des Troc’ plantes. Des ateliers pratiques ont également lieu au CCAS, dans les écoles, le collège et pour les agents.

Transition énergétique

La municipalité a engagé depuis plusieurs années des actions et projets en faveur de la transition énergétique.

À la mairie

  • Une électricité d'origine 100 % renouvelable depuis 2019 et du gaz vert en partenariat avec GRDF.
  • Des panneaux photovoltaïques sur le toit de l’hôtel de ville et du dojo et chauffe-eau solaire sur la cuisine centrale.
  • 5 véhicules GNV, 3 véhicules électriques, 1 véhicule utilitaire électrique.

En 2021, la mairie a mis en place, en partenariat avec Wikipower, un achat groupé d’électricité 100% verte pour permettre aux habitant·es qui le souhaitent de réaliser d’importantes économies sur leurs factures d’électricité tout en bénéficiant d’une électricité 100% verte d’origine renouvelable.

dossier var · sobriété énergétique

En ce moment

La mairie travaille actuellement sur des actions en faveur de la transition énergétique.

  • Équipement progressif des candélabres de LED (lors du remplacement des ampoules en panne – 308 réalisés)
  • Réduction de la consommation en eau et en électricité par l’installation de systèmes de programmation et du renouvellement de ces équipements.
  • Mise en œuvre d’un Schéma directeur Immobilier et Énergétique (lancement en 2021) afin de réduire les consommations énergétiques, prioriser les actions en rénovation ou en mutation (commune lauréate à l’appel à projet de l’Ademe)
  • Mise en place d’un plan lumière : diagnostic de l’éclairage public communal réalisé par le Syndicat départemental d’énergie de la Haute-Garonne afin de réaliser un plan pluriannuel de rénovation.

Édition 2022 - 2023

16 PROJETS LAURÉATS

Suite au vote des Ramonvillois·es réalisé en mai et juin 2023, 16 projets ont été retenus pour cette 4e édition du budget participatif.

+

Stop Discriminations

La mairie de Ramonville met un point d’honneur à lutter contre les discriminations en organisant une campagne de sensibilisation sur ces enjeux.

Ce combat en faveur des libertés et des droits de chacun·e reste une réalité du quotidien et s’inscrit dans une politique volontariste en matière de promotion de l’égalité. Les discriminations et les inégalités contraignent les personnes concernées à se replier sur elles-mêmes. Pour y faire face, la municipalité répond par la volonté de bâtir une commune inclusive et respectueuse, où chacun·e a sa place.

Vernissage de la campagne de sensibilisation aux discriminations

Mardi 28 juin, 18 h 30, mairie (salle du conseil) - Ouvert au public. En présence de M. le Maire et de la Ligue des Droits de l'Homme - LDH Toulouse.

------------

Rencontres autour d’ouvrages sur le thème des discriminations

Mercredi 29 juin, médiathèque S.-de-Beauvoir.

------------

Ciné-débat sur la lutte contre les discriminations

Jeudi 30 juin, 20 h 30, cinéma l'Autan. En présence d'un représentant de la LDH Toulouse.

La municipalité a fait appel à l’illustratrice Emma Tissier pour la réalisation des illustrations de cette campagne de lutte contre les discriminations.

LGBTQIA+

LGBTQIA+

LGBTQIA+ phobie : Attitudes hostiles à l'égard des personnes en raison de leur orientation sexuelle ou de leur identité de genre. Ces comportements manifestant une haine LGBTQIA+ (Lesbienne, Gay, Bi, Transgenre, Queer, Intersexe, Asexuel, + les autres) ne se réduisent pas seulement aux comportements homophobes.

Le sexe biologique (de naissance) d’une personne ne détermine pas ses comportements sociaux. Ensemble, luttons contre les stéréotypes de genre et pour que chacun·e puisse exprimer son identité de genre librement.

39 %

Part des français·es qui pensent que le genre (homme ou femme) d’une personne est déterminé biologiquement à la naissance et que les personnes qui veulent en changer ont un problème psychologique (enquête IFOP 2019).

55 %

Part des personnes LGBTQIA+ qui ont subi des actes anti-LGBTQIA+ au cours de leur vie (IFOP 2019).

1/4

Part des personnes LGBTQIA+ qui ont été victimes d’au moins une agression LGBTQIA+phobe dans leur organisation de travail (baromètre IFOP et Autres Cercles).

Ramonville s’engage à défendre chacun·e de ces citoyen·nes dans la libre expression de son genre ou de son orientation sexuelle, tout en organisant des actions sensibilisation auprès des citoyen·nes, notamment des plus jeunes.

Racisme

Racisme

Racisme : « Le racisme est la valorisation, généralisée et définitive, de différences, réelles ou imaginaires, au profit de l'accusateur et au détriment de sa victime, afin de justifier une agression ou un privilège ». (Albert Memmi, Le racisme, Gallimard, 1982).

La couleur de la peau (ou l’origine présumée) de votre interlocuteur ne doit, en aucun cas, être motif pour un traitement différencié. Les discriminations motivées par des préjugés basés sur l’appartenance ethnique présumée d’une personne constituent des délits punis par la loi. 

13 %

Augmentation du nombre de crimes ou délits à caractère raciste entre 2019 et 2021 (Service statistique ministériel de la sécurité intérieure).

48 %

Part des professionnels du logement qui acceptent de discriminer à la demande de leur client en privilégiant des « profils européens » (SOS Racisme, mars 2022).

x 20

Probabilité de se faire contrôler par la police quand on est un jeune homme noir ou arabe (rapport de 2017 de l’ancien Défenseur des Droits, Jacques Toubon).

La mairie de Ramonville s’engage à lutter contre les stéréotypes dès le plus jeune âge et à favoriser l’accès aux services juridiques pour les personnes victimes de discriminations.

Validisme

Validisme

Validisme : Discrimination à l'encontre des personnes atteintes d'un handicap, que celui-ci soit moteur ou mental.

Rire d’un handicap, sans le consentement de la personne concernée, c’est émettre une oppression validiste.

1 personne sur 2

Sera confrontée au cours de sa vie à une situation de handicap, de manière ponctuelle ou définitive (chiffre des Maisons départementales des personnes handicapées).

14 %

Taux de chômage des personnes handicapées en 2021, contre 9 % au niveau national (chiffres du Secrétariat d’État chargé des Personnes Handicapées).

67 %

Part des personnes porteuses de handicap, en 2020, qui disent éprouver des difficultés dans leurs déplacements, du fait d’infrastructures pas assez accessibles (enquête IFOP pour APF France Handicap).

Ramonville s’engage à former son personnel communal à l’accueil des personnes en difficultés ou en situation de handicap. Dans le cadre de sa politique d’aménagement, un travail conséquent est réalisé sur l’accessibilité aux bâtiments publics, aux logements et aux aires de jeux. La municipalité accueille 8,7 % de personnel en situation de handicap, contre une moyenne de 6 % au niveau national.

Sexisme

Sexisme

Le sexisme est une idéologie qui repose sur l’idée que les femmes sont inférieures aux hommes. Ses manifestations sont très diverses : des formes à l’apparence anodines (stéréotypes, « blagues », remarques) jusqu’aux plus graves (discriminations, violences, meurtres).

L’émancipation des femmes doit être accompagnée par une lutte efficace contre les propos sexistes et misogynes à leur domicile, sur leur lieu de travail ou dans l’espace public. L’assignation des femmes à des stéréotypes de genre contribue à les opprimer.

1,2 million

Nombre de femmes, en 2017, qui ont fait l'objet d'une injure sexiste, soit près d'une femme sur 20 (Haut-commissariat à l’égalité).

213 000

En moyenne, le nombre de femmes âgées de 18 à 75 ans qui, au cours d’une année, sont victimes de violences physiques et/ou sexuelles commises par leur conjoint ou ex-conjoint (INSEE-ONDRP-SSMSI). 

23 %

En 2017, en moyenne, ce que les femmes gagnaient en moins que les hommes au travail (INSEE – Observatoire des inégalités).

La mairie de Ramonville s’engage à veiller à assurer l’égalité femme-homme dans ses pratiques, que ce soit dans le recrutement ou les conditions de travail, tout en développant des projets sur l’égalité fille-garçon dans le périscolaire.

Âgisme

Âgisme

L'âgisme est une construction de l'esprit prévalant dans la société qui caractérise les personnes âgées à partir de stéréotypes négatifs sur le vieillissement, ainsi qu'une tendance à structurer la société comme si tout le monde était jeune, de telle sorte que les besoins réels des personnes âgées sont ignorés.

Le problème de la fracture numérique est d’autant plus important lorsque l’on prend la part la plus âgée de la population. Afin de lutter contre l’âgisme et dans une logique d’inclusion, il est primordial d’adopter un discours cohérent et adapté.

1/4

Part des personnes âgées de 65 ans et plus qui déclarent être confrontées à des difficultés dans les démarches administratives, ce qui soulève, pour cette population, des enjeux d’accès aux droits face à la dématérialisation croissante des services publics (étude de la défenseure des Droits, Claire Hédon, 2020).

67,2 %

Part en 2019 des plus de 75 ans qui étaient en situation d’illectronisme.

40 %

En 2019, au sein de l’Union européenne, quatre personnes interrogées sur dix pensent que, face à l’emploi, la discrimination fondée sur le fait d’être perçu comme trop vieux ou trop jeune est répandue.

Ramonville s’engage à renforcer les services à la personne, à favoriser les projets d’habitats inter-âges, à développer l’implication citoyenne des seniors, à prévenir et prendre en charge les risques liés à l’âge, et à accompagner les seniors dans leurs démarches administratives numériques.

Discriminations religieuses

Discriminations religieuses

Une discrimination religieuse désigne l'action de distinguer de façon injuste ou illégitime, comme le fait de séparer un individu ou un groupe social des autres en le traitant moins bien, à cause de sa religion.

La laïcité implique que chacun·e puisse croire et exercer sa religion dans la totale liberté et dans le respect de la République. Nul ne doit entraver ce principe de libre exercice des religions dans l’espace public.

68 %

Part des français juifs, en 2022, qui ont déjà été insultés à cause de leur religion. 20 % d’entre eux ont été victimes d’agressions physiques (sondage IFOP).

42 %

Part des musulmans vivant en France qui ont fait l'objet d'au moins une forme de discriminations liées à leur religion au cours de leur vie (sondage IFOP 2019).

17 %

Part des musulmans sondés qui disent avoir déjà subi des discriminations lors de la recherche d'un emploi (sondage IFOP 2019).

La mairie de Ramonville s’engage à s’investir dans la promotion de la laïcité, pilier de notre République citoyenne, pour l’exercice libre des croyances de chaque Ramonvillois·e dans la cité.

 

 

Mobilité

Vers une mobilité durable et concertée

Afin de concilier nos déplacements avec nos défis contemporains d’accessibilité, de lutte contre le réchauffement climatique et de conservation d’un cadre de vie qualitatif, la commune pérennise son engagement en faveur d’une ville accessible et durable sur le mandat 2020-2026.

Consultation Aménagement Chemin de Mange-Pommes

Retrouvez sur cet article dédié tout le processus de consultation.

Plan de déplacement et de stationnement

Lancé au printemps 2022, le plan de déplacement et de stationnement vise à organiser la circulation, le stationnement et à définir les modalités d’accessibilité des différents modes de déplacement, notamment piétons et cycles.

Afin de définir les mesures à mettre en œuvre sur ces questions de mobilités, la mairie a mandaté le bureau d’études EGIS Villes & Transports pour :

  • réaliser un état des lieux de la situation actuelle ;
  • proposer une stratégie multimodale de déplacement à l’échelle de la commune ;
  • faire émerger des propositions d’actions.

Étapes de l'étude

-> PHASE 1 : DIAGNOSTIC (avril - novembre 2022)

Le diagnostic permet de faire un état des lieux de la situation présente et de mener une réflexion et une concertation dès le départ avec tous les acteurs sur les usages actuels et la mobilité de demain.

Il est basé sur :

  • des données chiffrées

    •  les études antérieures : enquête Ménage Déplacement (EMD) de 2013 réalisée tous les 10 ans (enquête 2022-2023 en cours) ; données de l’Insee de 2018 sur les déplacements domicile-travail ; comptages routiers du Sicoval ;
    •  une campagne de comptages des flux de circulation réalisée spécifiquement dans le cadre de l’étude, en avril 2022 ;
  • Des données qualitatives issues de l’expertise d’usage
    •  une large concertation avec les acteurs ;
    • une analyse des modes de déplacement des usagers via un questionnaire

 

 -> PHASE 2 : ELABORATION DU PLAN (JANVIER - MARS 2023)

La commune a tiré des orientations stratégiques à partir de ce diagnostic afin de répondre aux attentes des habitant·es et autres usagers en matière de mobilité, de sécurité des déplacements et d’amélioration du cadre de vie.

De ces orientations vont découler dans les prochains mois les principes d’aménagement et des propositions chiffrées.

 

 -> PHASE 3 : APPROBATION DU SCHEMA DIRECTEUR MOBILITES (SEPTEMBRE 2023)

 Lire la délibération Sept. 2023

 

Lire le dossier du VAR Février-Mars 2023

CONCERTATION TOUT AU LONG DU PROJET
  • Partenaires institutionnels (Sicoval, Conseil départemental, Tisséo)
  • Instances citoyennes et associations (conseils de quartier, assemblée citoyenne, conseil des jeunes, association 2 Pieds 2 Roues)
  • Ramonvillois.es et usagers (questionnaire)

 

Plus d'infos sur la démocratie participative

 

Convention contre la peine de mort

À l’occasion des 40 ans de l’abolition de la peine de mort en France, Ramonville a rejoint en le 21 octobre 2021 le réseau international des 2400 villes engagées contre la peine de mort.

« Villes pour la vie, villes contre la peine de mort » est une initiative de la communauté de Sant’Egidio fondée en Italie pour soutenir l’abolition de la peine capitale dans le monde et promouvoir la culture de la vie. Le droit à la vie est inaliénable et proclamé par des textes internationaux, pratiquer la peine de mort est la négation absolue des droits humains. C’est un meurtre commis par un État – de sang froid – avec préméditation.

FriseChronoVillesPourLaVie

En rejoignant ce réseau, Ramonville s’engage à faire de cette adhésion un motif de responsabilité accrue, œuvrant dans tous ses domaines de compétences pour que soient mis à disposition des espaces adaptés d’information et de sensibilisation sur les motifs du rejet de cette pratique et sur les progrès de la campagne abolitionniste dans le monde.

En octobre et novembre 2021, la commune et le groupe Amnesty International du sud-est toulousain ont organisé des événements – exposition, projection, conférence – pour promouvoir la vie et sensibiliser le public à l’importance de lutter contre la peine de mort dans le monde.

 

 convention Villes pour la vie / Villes contre la peine de mort

Aménagement et rénovation des équipements

La ville investit et entreprend des projets d'aménagement du territoire et de rénovation des équipements.

Chaque nouveau projet est élaboré de manière concertée (réunion publique, commissions, etc.) et selon une approche environnementale (utilisation des énergies renouvelables, gestion des déplacements, etc.). 

Réduire durablement la consommation d'énergie, répondre aux besoins de la population et améliorer ses conditions de vie sont des points essentiels pour la municipalité.

Projets en cours

Place Jean-Jaurès

Place
Jean Jaurès

Ecoquartier Maragon-Floralies

 

Écoquartier
Maragon Floralies

 

Connexion Ligne B

Connexion
Ligne B

Parc du Canal

Parc
du Canal

Groupe scolaire Jean Jaurès

Groupe scolaire
Jean Jaurès

Piscine Alex Jany phase 2 (2023)

Piscine municipale
Phase 2

Projets réalisés

Dojo Cathy Arnaud

Dojo
Cathy Arnaud

Place Marnac

Place Marnac

Écoquartier du Midi

Écoquartier
du Midi

Piscine Alex Jany

Piscine municipale
Phase 1

Piste d'athlétisme

Piste
d'athlétisme

Ondes électromagnétiques

Soucieuse du bien-être des Ramonvilloises et Ramonvillois, la municipalité réalise régulièrement des campagnes de mesures des ondes électromagnétiques afin de contrôler les seuils d’émission des antennes relais de téléphonie mobile via l’Agence nationale des fréquences (ANFR).

Qualité de l'eau

Le service Santé Environnement de la direction départementale des Affaires Sanitaires et Sociales (DDASS) de la Haute-Garonne a en charge le contrôle sanitaire des eaux destinées à la consommation humaine. Il met en œuvre les contrôles réglementaires définis par le Code de la santé publique.

Ces contrôles consistent à vérifier la qualité de l’eau aux captages, aux points de mise en distribution, aux robinets normalement utilisés pour la consommation humaine. Pour s’informer sur la qualité de l’eau potable de Ramonville Saint-Agne :

Les risques majeurs

La loi du 30 juillet 2003 relative à la prévention des risques technologiques et naturels et à la réparation des dommages a introduit l’obligation d’informer acquéreurs et locataires de biens immobiliers sur les risques auxquels un bien est soumis et les sinistres qu’il a subi. Cette obligation concerne les bailleurs et vendeurs.

Elle est entrée en vigueur le 1er juin 2006. Un état des risques doit être en annexe de tout type de contrat de location écrit, de la réservation pour une vente en l’état futur d’achèvement, de la promesse de vente ou de l’acte réalisant ou constatant la vente de ce bien immobilier qu’il soit bâti ou non bâti.

Deux risques naturels majeurs concernent le territoire communal :

  • le Plan de prévention des risques naturels (PPR) sécheresse approuvé en date du 30 août 2005 : le PPR prévisible de mouvements différentiels de terrain consécutifs au phénomène de retrait-gonflement des sols argileux qui touche la quasi-totalité du territoire communal.

Le dossier Départemental sur les Risques Majeurs (DDRM) de juin 2015 précise pour chacune des communes du département le ou les risques naturels et technologiques auxquels chacun peut être confronté un jour. Il permet également de prendre connaissance de la conduite à tenir en cas de danger immédiat pour les personnes, les biens et l’environnement.

Plus d’information

Nuisances

La qualité de l'eau et de l'air sont des éléments essentiels pour mesurer la qualité du cadre de vie, tout comme les actions menées pour limiter la pollution sonore et les émissions d'ondes électromagnétiques. Ainsi divers mesures liées à l’environnement et à la qualité du cadre de vie sont prises en compte dans le Plan local d’urbanisme (PLU). Elles permettent de prendre en compte les nuisances liées aux activités humaines et aux risques naturels et aussi d’intégrer les contraintes.

Qualité de l'air

Qualité de
l'air

Qualité de l'eau

Qualité
de l'eau

Plan d’exposition au bruit

Plan d'exposition
au bruit

Ondes électromagnétiques

Ondes électromagnétiques

 

Déchets et économie circulaire

Les actions menées par la municipalité visent à travailler sur la réduction des déchets et à leur tri. Elles s'organisent le plus souvent en lien avec le Sicoval et les associations partenaires et portent notamment sur la mise en place de composteurs dans les quartiers et sur la sensibilisation des habitant·es, des enfants dans les écoles et du personnel communal.

Elle organise notamment depuis plusieurs années la Semaine européenne de réduction des déchets : organisation du village zéro déchets, animations dans les écoles, à la restauration scolaire et auprès du personnel municipal.

 Infographie chiffre dechets

Installation maraîchère

Un des objectifs de ce mandat est de créer une ferme-incubatrice maraîchère et un Tiers-lieu à côté du parc de 50 sur un espace de 7 ha. Dans le cadre de son programme de développement durable, la commune de Ramonville souhaite, depuis plusieurs années, agir sur la réinstallation d’agriculteurs en agroécologie sur son territoire.

La commune de Ramonville et Le 100e Singe portent ensemble le projet, depuis la phase études jusqu’à sa réalisation. 

Les 3 volets de la ferme périurbaine

  • Maraîchage
    Installation de 2 maraîchers diversifiés, sur 3 hectares.
  • Test d’activité agricole
    Mise à disposition de 4 parcelles de test d’activité agricole de 5000m2 chacune pour que de futurs agriculteurs·trices puissent se consolider pendant 3 ans avant leur installation et d’une parcelle d’un hectare dédiée à l’expérimentation de la production en commun de cultures destinées à l’alimentation de la restauration collective.
  • Tiers-lieu
    Mise à disposition d’espaces de travail mutualisés (laboratoire de transformation et atelier d’autoproduction d’outils - Farmlab) et d’espaces de bureaux partagés. Des professionnels de secteurs d’activités différents pourront venir travailler sur place. Citoyens et associations de territoire pourront également se servir du site comme outil de sensibilisation, de découverte et de réappropriation des écosystèmes périurbains et de l’alimentation saine et durable.

 

Lire l'article : Objectif 2023 - vers une agriculture durable

Les enjeux

Agir sur la transition agricole, alimentaire et sociale

• En implantant une production agricole périurbaine qui réponde aux enjeux des transitions : préserver les écosystèmes, nourrir sainement tous les habitants, former les futurs agriculteurs du territoire, s’ouvrir à d’autres professionnels et aux citoyens.
• En consolidant une nouvelle génération d’agriculteurs (non issus du milieu agricole) pour une nouvelle forme d’agriculture, agroécologique, en lien avec le citoyen, en territoire périurbain.

Créer des synergies de territoire

  • L’impulsion communale, en lien avec l’intercommunalité et les différents acteurs territoriaux, est une juste échelle d’actions qui permet d’engager la transition vers une alimentation saine, accessible et de proximité pour les citoyens.
  • En portant une certaine vision de l’agriculture, avec des fermes recréées devenant un bien commun pour tous.

Redonner une identité agricole au territoire périurbain

En préservant de l’urbanisation les dernières terres disponibles et en ouvrant cette agriculture à l’Économie Sociale et Solidaire (ESS), coopérative, collaborative et d’intérêt général.

Inventer des collaborations opérationnelles

Dans cette forme de collaboration novatrice associant commune et opérateur de la société civile de l’ESS, chaque partie intervient au service de la mise en œuvre efficiente et de la pérennité du projet, ajusté aux besoins du territoire et aux enjeux actuels :

  • la commune pour impulser et mettre en place les moyens matériels créant un outil communal pour ses habitant·es ;
  • la coopérative du 100e Singe pour mobiliser son dispositif reconnu, installer les agriculteurs, les accompagner dans leur production et animer les espaces de travail partagés.

Actualité liée

Aide de fin d'année (Afa)

L’allocation de fin d’année (AFA) a pour vocation de soutenir les Ramonvillois·es les plus fragiles sur la période des fêtes. Dépôt et examen des demandes du 9 octobre au 10 novembre 2023 lors des permanences.

AFA 2023

+

Repas des aîné·es 2023

Pattes d'eph, perruques bouclées et arc-en-ciel ... Parez-vous de vos plus belles tenues, samedi 16 décembre 2023 à la salle des fêtes, pour une journée « Flower Power » !

Repas des aines FB

+

Un petit chez-soi pour sans-abri

L'association Toit à Moi aide les personnes en situation de grande exclusion à changer de vie durablemen, en les logeant et en les accompagnant dans leur nouveau projet de vie.

Toitamoi visuel BD

+

Seniors, offrez-vous une seconde jeunesse !

Partagez votre toit avec un jeune, aidez-le à se loger pour une maison animée, pour combattre la solitude, pour être rassuré la nuit et parfois, arrondir ses fins de mois !

Mieux Ensemble

+

Plan Grand Froid

Le plan national Grand Froid définit les actions à mettre en œuvre aux niveaux local et national pour détecter, prévenir et limiter les effets sanitaires et sociaux liés aux températures hivernales, en portant une attention particulière aux populations vulnérables.

Actu Grand Froid

+

Le plan Grand Froid

Le plan national Grand Froid définit les actions à mettre en œuvre aux niveaux local et national pour détecter, prévenir et limiter les effets sanitaires et sociaux liés aux températures hivernales, en portant une attention particulière aux populations vulnérables.

Actu Grand Froid

+

Repas des aîné·es 2022

Parez de vos plus belles tenues des années 60 et 70, venez vous régaler à la salle des fêtes, le samedi 10 décembre, pour une ambiance rock'n'roll !

+

Repas des aîné·es 2021

Oyez, oyez, sortez les atours de festoie, samedi 11 décembre, la salle des Fêtes remonte le temps et célèbre moult réjouissances et festoiements à l'occasion du repas des aîné·es.

+

Distribution de paniers alimentaires

Distribution de paniers alimentaires

La commune expérimente la distribution de paniers alimentaires couplée au plaisir de cuisiner.

+

Repas des aînés

Repas des aînés

Les Ramonvillois.e.s de plus de 65 ans sont invité·e·s samedi 11 décembre, à 12h, à la salle des Fêtes, prochain au repas des aîné.e.s, animé par l’orchestre Pierre Lebrun.

+

Un Réseau Local de la Parentalité au centre social de Ramonville

En 2018, un des objectifs du centre social était de rassembler les acteurs locaux et actrices locales de la parentalité. En effet, une meilleure connaissance de chacun et chacune permet d’améliorer l’accompagnement des familles ramonvilloises. Ces échanges et ces rencontres ont pris la forme d’un Réseau Local de la Parentalité.

+

Aide de fin d'année 2020

Aide de fin d'année 2020

L’allocation de fin d’année a pour vocation de soutenir les Ramonvillois·es les plus fragiles. Versée directement, l’allocation de fin d’année n’est pas une aide d’urgence, mais bien une aide financière exceptionnelle sur une période donnée.

+

Chèque Culture et Sport 2020

Chèque Culture et Sport 2020

Soucieux de permettre au plus grand nombre d’enfants ramonvillois d’accéder à des services culturels et sportifs variés, la municipalité et le centre communal d’action sociale proposent depuis 2017 le « Chèque Culture & Sport ».

+

Face aux violences intrafamiliales, n’attendez pas, réagissez !

Face aux violences intrafamiliales, n’attendez pas, réagissez !

En période de confinement, le risque des violences intrafamiliales augmente alors que les signalements sont plus difficiles à réaliser par les victimes.

+

L'aide alimentaire d’urgence

L'aide alimentaire d’urgence

La commune a souhaité élargir l’aide alimentaire d’urgence aux familles ayant de faibles ressources.

+

La Croix-Rouge française viendra prochainement à la rencontre des habitants de Ramonville

La Croix-Rouge française viendra prochainement à la rencontre des habitants de Ramonville

La Croix-Rouge organise des campagnes de sensibilisation auprès du grand public.

+

Voir tout